sdf : hiver, printemps, la rue c’est la rue…..

Le soleil est de retour, c’est bien…

gif-anime--soleil-tourne

Mais pour certains, qu’il vente, qu’il neige ou que le soleil brille, la rue, c’est toujours la rue.

Par ce beau temps, l’association Solidarité Des Français a distribué samedi matin des boissons fraîches et des denrées à emporter à quelques uns de nos compatriotes qui vivent à même le trottoir parisien, regroupés en une communauté bien soudée mais totalement démunie.

Le rendez-vous de notre prochaine soupe populaire à Montparnasse a été donné : lundi 31 mars, à partir de 20H00, même endroit, même esprit….

A bientôt avec eux,

Odile BONNIVARD
Porte parole de l’association Solidarité Des Français

Quenelles pour tous à Montparnasse

Lundi 24 février

20H00, esplanade de la gare Montparnasse.

Ce soir, menu succulent pour les SDF parisiens : quenelles à la béchamel….

Près de 70 couverts servis et, n’en déplaise aux traumatisés de la quenelle, les trois marmites ont été vidées en un éclair dans la joie et la bonne humeur habituelles.

Nul doute que ce menu sera mis à la carte régulièrement, puisque tout le monde apprécie.

Et pour les esprits mal tournés qui verraient là une quelconque tentative de résistance au Système, nous disons que la quenelle est un plat traditionnel de nos terroirs, comme la soupe au lard : aucune raison de remplacer tout ça par des boulettes et autres tajines : restons chez nous !

valls-quenelle

Dommage pour ceux qui ne digère pas la gastronomie française………

au bord du monde

Article de Patrick GOFMAN

Paru le samedi 22 février 2014 sur :parolesdemilitants.blogspot.com

arton2532

Projection + débat avec le réalisateur
Sorti le 22 janvier, ce film documentaire sur les 15 000 SDF parisiens surnage encore. Grâce probablement à la médiocrité du reste de la production…

Séance à 6 euro dimanche 23 février à 11 h à “L’Escurial”, 11 bd de Port-Royal, Paris 13, M° Gobelins

23/2 : Plus de 200 spectateurs à “L’Escurial”. Ils applaudissent un bon film. Claus Drexel absent, Sylvain Leser, chef-opérateur, me répond que la promesse “Zéro SDF” ci-dessous est “une insulte”. Aux SDF et à l’intelligence.

Zéro SDF à Paris en 2020 ?

Promesse d’Emmaüs, le Samu social, NKM, Hidalgo…

ODILE BONNIVARD, porte-parole de l’association “Solidarité des Français”, réplique dans un entretien à lire sur le site SDF.

Solidarité Des Français : des nouvelles de Jean-Pierre

Roger et Odile BONNIVARD sont allés ce matin, samedi 22 février, visiter Jean-Pierre, habitué des actions de l’association Solidarité Des Français, hospitalisé depuis presque un an à Nanterre pour opérer un cancer de l’estomac.

Visiblement, Jean-Pierre a quasiment vaincu cette sale maladie et il s’apprête à sortir, avec l’aide du personnel soignant, pour rejoindre un foyer à Nanterre, ceci en attendant un petit logement individuel.

Depuis tous ces mois, cet homme a bénéficié de l’aide de l’association : visites, appels téléphoniques, dons de vêtements et d’affaires de toilette, souvent un billet pour la télé et la machine à café : nul doute que ce soutien concret et sans faille, que ce lien fraternel apportés dès son hospitalisation ont largement contribué à sa victoire sur le cancer : chacun sait que dans cette lutte, le moral joue pour beaucoup et que la solitude et la détresse peuvent tuer même le plus déterminé à guérir.

Merci aux soutiens de l’association qui permettent ce genre d’actions envers les nôtres.

A bientôt Jean-Pierre, à Montparnasse, il a promis : toute l’équipe sera présente pour son retour.

sdf : prochaine soupe populaire

Rendez-vous le lundi 24 février à partir de 20H00 sur l’esplanade de la gare Montparnasse.

Vêtements, affaires, friandises, tout ce qui manque à qui n’a rien, sont bienvenus.

Et aussi les bonnes volontés pour aider sur place.

Merci pour eux,

Odile BONNIVARD

sdf : donnez utile !

Nous rappelons que nous ne prenons que des vêtements (homme ou femme), en bon état et de saison : bermudas, jupettes, non merci ! Priorité aux blousons, pulls, polaires, chaussettes, chaussures de rando, sacs de couchage, sacs à dos : costumes et cravates, non merci……et grande taille surtout !

Non pas que les nôtres sans logis soient bien gros, mais parce qu’ils vivent dehors (refuges et hébergements d’urgence accaparés par les autres) et qu’ils enfilent les vêtements les uns par dessus les autres pour avoir plus chaud et ne pas se les faire voler.

Sachez que les vêtements femme petite taille (et tout ce qu’ils peuvent récupérer par ailleurs) sont presque toujours ramassés par des miséreux venus de loin (de très loin même….), qui les revendent aux Puces par exemple.

Pas question donc, pour Solidarité Des Français d’aider ces gens-là pour leurs petits trafics….et priorité à nos compatriotes.

4985080_o
Avec les nôtres depuis 2003,

Odile BONNIVARD
Porte parole de l’association SDF

zéro SDF à Paris en 2020 ?

C’est reparti pour un tour, avec un arrière goût de déjà entendu : les candidats promettent et nous devrions les croire !

Voici les réponses d’Odile BONNIVARD, porte-parole de l’association Solidarité Des Français aux questions soulevées sur ce sujet :

- Adhérez-vous à l’objectif Zéro SDF à Paris en 2020 comme le prônent Emmaüs-Défi et le Samu Social ?

OB : Comment pourrions-nous répondre NON à cette question ? Evidemment, OUI, ce serait merveilleux de n’avoir plus aucun SDF dans les rues de Paris (ou d’ailleurs ?), d’ici 6 ans et pourquoi pas avant ?

- Cet objectif est-il réalisable en 6 ans ?

OB : Zéro SDF, ce fut l’une des promesses de Nicolas SARKOZY, candidat à la présidence de la république en 2007, ce fut aussi avant lui, ce que promettait Lionel Jospin en 2002, candidat à la mairie de Paris ; bref, zéro SDF, c’est avant tout un super slogan de campagne électorale que les candidats se réchauffent quand ils en ont besoin et abandonnent aussitôt élus.

- Si oui, quels sont les principaux changements que vous préconiseriez pour atteindre cet objectif ?

OB : Il ne vous a surement pas échappé que notre association Solidarité Des Français est une association atypique en ce sens que son slogan et son objectif tiennent en ces mots : « Les nôtres avant les autres ». Ce sont ces quelques mots que nous préconiserions très naturellement pour atteindre cet objectif : les nôtres avant les autres et redonner la priorité à ceux qui sont chez eux. Simplissime !
Sachez que lorsque vous appelez le 115 parce que vous êtes sans domicile et que vous ne savez pas où dormir le soir, on vous répond, au bout de plusieurs heures d’attente, que tous les accueils sont encombrés par les familles nombreuses et que, si vous êtes français, vous n’avez qu’à vous adresser aux services sociaux de votre domicile (sic)….Ce n’est pas nous qui le disons, ceci est raconté par les SDF parisiens eux-mêmes et visible sur les différentes vidéos diffusées sur notre site www.association-sdf.com.

A partir du moment où « on ne peut accueillir toute la misère du monde » (courageusement déjà dit par Michel Rocard en 1989), il est sensé de commencer par aider les siens. C’est ce que nous faisons à Solidarité Des Français.
Ceci nous a valu bien des déboires : les bien pensants, bien logés, bien nourris et très bien payés nous accusant de discrimination (n’avions-nous pas le culot de servir des soupes au lard, plat traditionnel de nos régions) et faisant n’importe quoi pour faire interdire nos actions, sans que jamais depuis 2003 nous ne baissions les bras.

- Pourquoi, si cela est réalisable, cela n’a-t-il jamais été fait auparavant ?

OB : Nos dirigeants, de quelque bord qu’ils soient, ont peur : peur des lobbys et des minorités qui, bien que leur nombre soit largement inférieur à celui du peuple français tout entier, accaparent le pouvoir et imposent leurs lois et leurs objectifs. Du coup, nos malheureux accidentés de la vie dorment et crèvent sur les trottoirs tandis que les structures officielles d’aides sont accaparées par les autres.

- Pensez vous que cet objectif est du pouvoir du maire de Paris ? N’est-ce pas pour beaucoup du pouvoir du gouvernement ?

OB : Il faudrait évidemment une volonté politique claire, courageuse et honnête des dirigeants au pouvoir, qui vie à mettre en place des mesures simples et concrètes au bénéfice de nos compatriotes, sans se soucier que ces mesures soient au détriment des miséreux venus d’ailleurs.

- Avez-vous des relations avec les différents candidats et listes qui se présentent ? En soutenez-vous une particulièrement ? Les trouvez vous démagogiques sur ce sujet des SDF ?

OB : Solidarité Des Français n’est pas une organisation politique, c’est une organisation caritative ; cependant, nous espérerions beaucoup de quiconque qui œuvrerait dans le sens que nous avons évoqué plus haut : priorité à nos compatriotes.
Il est clair que les candidats en lice utilisent sans vergogne la filière « SDF » pour alimenter leur campagne électorale (voir dernièrement NKM et sa clope avec les SDF : ridicule et honteux !).
Sitôt qu’ils sont élus, basta les SDF et hop, au chaud……

- Quelles relations entretenez vous avec le Samu Social ou Emmaüs ? Y-a-t-il une collaboration ou une certaine répartition des tâches parmi les associations ?

Nous n’avons pas de relations particulières avec les associations « officielles », largement subventionnées par l’état français. Nous ne fonctionnons qu’avec les dons et adhésions de nos soutiens. En revanche, ceci nous permet de rester indépendants et de conserver l’esprit de nos actions : les nôtres avant les autres.
Ces associations font leur boulot : la charité universelle, à grands coups de subventions et autres largesses du gouvernement, en usant et abusant de pubs dégoulinantes de bienséance et de politiquement correct.
Nous faisons le nôtre : l’entraide identitaire, ce qui n’a rien à voir ! Il n’y a pas, d’un côté, ceux qui donnent et de l’autre, ceux qui reçoivent. Nos distributions de soupes populaires sont de grands dîners en plein air, soirées de partage et de solidarité : ce soir, nous t’aidons, mais demain ça peut être toi qui nous aidera, parce que nous sommes de la même fraternité et de la même identité.

sdf11c